En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

8554

Neuf

Officier des panzers

Les mémoires d'un officier de panzer de la Russie à la Normandie, du Panzer III au Tigre Royal.
Ce livre réunit deux numéros d'Historica et comportera 64 pages supplémentaires.

45,00€

Vendredi 1er septembre 1939, le jeune Richard von Rosen, âgé de dix-sept ans, apprend l’entrée en guerre de l’Allemagne. Il se porte volontaire en octobre 1940 et rejoint la Panzer-Ersatz-Abteilung 35 où il doit se plier à une dure instruction en France, dans la région de Bordeaux, le préparant à devenir officier. Fin avril 1941, encore très juvénile, il est Fahnenjunker (aspirant) puis c’est l’opération Barbarossa, le 22 juin. Il est alors pointeur, dans un Panzer III et combat en URSS avec la 4.Panzer-Division, au sein du Groupe d’Armées Centre. C’est le dur combat pour le pont de Stary Bychow et il est gravement blessé peu après.
Après cette première partie de son expérience militaire à l’Est, et sa convalescence, il est muté à la schwere Panzer-Abteilung 503. A partir du mois de janvier 1943, il sera engagé comme chef de char sur un Panzer VI « Tiger », avec lequel il combat tout d’abord dans la steppe des Kalmouks puis, en tant que Leutnant et chef de section dans la 3e compagnie, il participe à l’opération Zitadelle, la plus grande bataille de chars de l’Histoire. Son bataillon est envoyé en Normandie, après le débarquement, où il subit la puissance du bombardement allié lors de Goodwood. Il est en partie rééquipé, à Sennelager, de puissants Tiger II ; le baron von Rosen commande alors une compagnie de ces redoutables Königstiger, un célèbre reportage immortalise cette prise de commandement. En 1945, il subit sa cinquième blessure, terminant ainsi la guerre.
Très différent de la Tiger-Abteilung 503, ouvrage historique publié en 2013 aux Editions Heimdal, il s’agit là d’un texte écrit en 2012 par Richard von Rosen, une très intéressante auto biographie, illustrée de 450 photos et documents, en grande partie inédits, d’un officier qui fit son devoir sans avoir rien à se reprocher mais qui fut éprouvé par les conséquences de la guerre. Il a rejoint, après guerre, la Bundeswehr, devenant chef d’état-major des forces alliées à Fontainebleau (de 1964 à 1966), Kommandeur du Panzer-Bataillon 294 (1966-1970), de la Panzer-Brigade 21 (1972-1976), attaché militaire à l’ambassade d’Allemagne à Paris (1976-1980), chargé de mission allemand auprès des Forces Françaises en Allemagne, il sera ami du colonel Aubry, fondateur du Musée des blindés de Saumur et prit sa retraite en 1982 avec le grade de Generalmajor. Un personnage d’exception, ami de la France, et qui nous communique son exceptionnelle expérience de commandant des panzers et d’une compagnie de Tiger II.  Les documents photographiques nous permettent de le suivre pas à pas, pendant quatre ans et demi de combats.
Cet ouvrage de 320 pages, avec plus de 450 illustrations, relié, en couleurs, sera publié sous forme de deux Historica de 128 pages chacun. Le premier présentera son instruction et les combats de Barbarossa, le second l’engagement avec les Tiger I et Tiger II. La version reliée que nous vous proposons ici comportera en outre seize pages d’introduction et 48 pages pour les derniers combats, la captivité et les documents, soit 64 pages supplémentaires pour l’édition reliée.

Extraits, à feuilleter :

Format21 x 29,7 cm
nombre de pages320
Auteur(s)Richard Baron von Rosen
CouvertureReliée
LangueFrançaise

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :