You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

8382

New product

2e BCCP INDOCHINE 1947-1949

44,00€

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

En 1945, l’armée française confrontée à la nécessité de reconstruire une identité malmenée par la guerre choisit de se doter d’une arme nouvelle, jeune et dynamique, incarnée par les troupes aéroportées métropolitaines. C’est dans ce contexte qu’en juillet 1946 la Direc- tion des Troupes Coloniales, soucieuse de disposer à son tour d’un outil équivalent, dé- cide de mettre sur pied un bataillon de para- chutistes d’infanterie coloniale. Son ossature est formée à partir d’un noyau d’anciens du commando Ponchardier en Extrême-Orient, celui-ci embarquera pour l’Indochine en 1947 où il prendra l’appellation définitive de 2e Bataillon de Commandos Coloniaux Parachutistes.
Au cours de deux années de combats incessants, ceux que l’on surnommera bientôt les « Bérets rouges » lutteront au Sud-Vietnam contre un adversaire implacable, incarné par la guérilla communiste du Viêt-Minh.
C’est l’histoire de ces hommes hors du commun, dont descendent de nos jours les parachutistes du 2e RPIMa, que nous nous proposons de vous faire découvrir ici, au travers d’un ouvrage quasi-ex- haustif, bénéficiant d’une iconographie aussi riche qu’inédite.

Customers who bought this product also bought:

10 other products in the same category: